En 2019 je passe à la vitesse supérieure !

Catégories Blog

En 2019, ça va bouger ! Je passe à la vitesse supérieure… ça veut pas dire que je vais troquer mon vélo pour une moto 🙂 Mais ça signifie que le projet ocarGo va prendre de l’ampleur !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser tout de suite que cet article ne parlera quasiment pas de vélo. C’est un article dans lequel je partage mon ressenti et mes aspirations pour le futur d’ocarGo. Alors si t’es pas intéressé et que tu cherches juste des infos, va plutôt lire mes autres articles 😉 en voici un sympa.

Retour sur 2018

L’année 2018 a été celle de l’achat de mon vélo cargo, celui qui a tout changé et qui a initié la création de ce blog. Elle a donc été aussi celle de l’écriture et même si les articles se comptent sur les doigts d’une seule main ! Je suis sorti de ma zone de confort et les retours ont été positifs, je suis donc plutôt satisfait !
Enfin cette année a été celle de mes débuts sur Instagram et avec, celle de mon retour à la photo. J’ai ressorti mon vieux reflex qui avait d’ailleurs peu servi et je me suis amusé à composer des photos et à les sublimer en post-traitement. Si tu veux voir ce que ça donne, c’est par ici.

Cependant, l’année 2018 a été plutôt mouvementée sur le plan personnel, d’abord avec l’arrivée de la petite dernière et surtout à cause de soucis de santé qui ont touché la famille. Je n’ai donc pas pu consacrer beaucoup de temps à ce nouveau projet.
Mais il y a du changement et les choses s’annoncent sous de meilleurs auspices pour 2019 ! (j’aime glisser de vieille expression ^^)

2019, j’arrive !

La petite vient de fêter ses 1 an. On a passer le plus dur. Plus que 17 ans et on est tranquille ! Je déconne bien-sûr 😉 mais sérieusement c’est quand même plus simple et plus fun après le cap des 1 an. (du moins c’est mon avis) 
Mais surtout, les soucis de santé sont derrière nous et ça c’est un vrai soulagement !!!
Enfin, un événement conséquent est arrivé fin 2018. L’entreprise dans laquelle je travaillais a fait faillite, et je suis donc passé par la case licenciement économique. Vous vous dites, oh le pauvre ! vous avez déjà versez une larme ? 😀 je vous arrête tout de suite, ce n’est pas si terrible pour moi car j’avais déjà dans l’idée de partir vers de nouveaux horizons ! De plus, il s’agissait d’une Startup dans le domaine auto-école…. plus tellement en accord avec mes convictions.

Bref, tous les voyants sont au vert pour une nouvelle aventure !

Alors, plutôt que de me précipiter sur le premier job venu, je vais en profiter pour promouvoir au maximum les alternatives à la voiture dans les déplacements du quotidien !
Et pour ce faire, je vais apprendre, apprendre et encore apprendre dans tous les domaines qui vont justement me permettre de le faire !
Je vais travailler l’écriture, la photo, l’ illustration mais aussi la vidéo, la prise de vue, le montage, le motion-design, la rédaction de script etc… En gros tous les moyens possibles pour raconter des histoires.

Je suis tellement impatient et excité de me plonger dans cet univers de création !

J’espère que ce sera aussi l’occasion de faire de belles rencontres dans l’univers du vélo, ou avec des personnes qui partagent mes convictions.

Bon, je vais quand même nuancer cet enthousiasme créatif. Et oui, parce qu’en étant à la maison avec 3 enfants en bas âge, je sais bien que le temps que je vais pouvoir accorder au projet ne sera pas infini. En même temps, je ne vais pas me plaindre de pouvoir passer plus de temps avec les petits. Et puis comme j’ai acheter le cargo principalement pour les transporter, je vais pouvoir les exploiter pour de futurs vidéos 😀 C’est tout bénef !

Je passe en mode « PRO »

Cela ne signifie pas que je veux faire de ce projet une activité rentable financièrement, mais plutôt que je veux m’y consacrer de la même manière que si c’était un « vrai » job.

J’ai d’ailleurs écrit cet article pour affirmer clairement que ce projet ne sera pas juste un petit passe temps, un hobby ou un loisir. Je tiens à poser les choses, notamment auprès de mon entourage. Mais aussi par rapport à moi même, pour m’impliquer vraiment dans cette mission et pour m’imposer un vrai rythme de publication.
À la question, qu’est-ce que tu comptes faire maintenant ? Je ne répondrai plus : « je sais pas trop… peut être une formation… et puis on verra… »
Maintenant je dirais : « je suis blogueur/vidéo-blogueur et mon travail c’est de promouvoir une nouvelle forme de mobilité… plus douce ! »

Pour marquer le coup et pour asseoir vraiment ce statut, je pense même faire imprimer quelques cartes de visite ! C’est pas très « zéro déchet », mais la carte apporte ce côté « pro » que je trouve engageant, encore aujourd’hui en 2019 à l’ère du numérique. D’ailleurs voici ce à quoi elle pourrait ressembler :

Voilà le plan pour 2019 !

Je ne sais pas où cette aventure me mènera dans 1 an. Je ne sais pas si je pourrai la poursuivre au delà. Mais je suis certain que je vais apprendre plein de choses et que je vais apporter une contribution positive à la société et à l’environnement 😉
D’ailleurs, je vois déjà quelques changements autour de moi qui font plaisir : Audrey qui utilise régulièrement le vélo et la remorque (si tu veux lire ses débuts c’est par ici), un pote qui adopte le vélotaf, un autre qui achète une remorque pour le boulot, d’autres encore qui me taguent sur les réseaux sociaux quand ils laissent leurs voitures… Je me dis que tout ça, c’est un petit peu grâce à moi et ça me donne envie de continuer 🙂

Après ce paragraphe, certains se disent peut-être : « Ohhhh, mais il veut profiter du système le petit saligaud ! Il veut toucher le chômage tranquille sans bosser… Quelle feignasse !
PENDONS-LE ! AU BÛCHER ! QU’ON LE SCALPE ! QU’ON L’ÉVENTRE ! QU’IL BRULE EN ENFER ! QU’IL… bon vous avez compris 🙂

 

À ceux-là, j’ai d’abord envie de répondre que mon auto-formation ne coûtera rien à la société, ensuite qu’il est fort probable que je crée mon propre emploi avant la fin de cette période.
Enfin avant de me jeter la pierre, je les invite à réfléchir sur la réelle utilité de nombreux emplois que nous occupons. Et même à se poser la question pour leur propre job : Mon travail est-il bénéfique pour la société et accessoirement la planète (et oui sans planète, pas de société) ?
Il est probable que certains n’en soient pas sûrs. Je me suis moi même posé plusieurs fois la question par le passé sans pourvoir toujours y répondre positivement.

Pour faire écho à ce sujet, je vous invite à lire un article très pertinent intitulé « c’est confirmé, je suis plus utile au chômage ». Regardez aussi la vidéo à la fin de l’article.

Attention, je ne critique pas le travail en soi. Dans bien des cas, celui-ci est très enrichissant, valorisant et totalement nécessaire. Mais pas toujours…

Alors autant bien le choisir !

Youtube, me voilà !

Cela fait un moment que je souhaite m’essayer à la vidéo et j’ai d’ailleurs réalisé la première il y a une semaine ! Si tu ne l’as pas vu, la voici :

C’est loin d’être parfait, mais j’ai déjà identifié les points à améliorer pour les prochaines et j’ai investi dans un petit micro pas cher qui devrait faire son effet !

En tout cas je suis content d’avoir sauté le pas ! J’ai vraiment pris du plaisir à penser et à réaliser cette vidéo et j’ai déjà plein d’autres idées à mettre en image. J’espère qu’elle sera la première d’une longue série.

Cette année sera celle de la vidéo pour ocarGo !

Grâce au format vidéo, je pense pouvoir vous apporter un contenu plus vivant, et démontrer par l’exemple, que l’on peut se passer de la voiture et y gagner en qualité de vie !

En vidéo, ce sera l’occasion de s’amuser, de se lancer des défis, d’être en immersion dans la vie quotidienne ou de traiter de sujets précis et techniques en image pour une meilleure compréhension (exemple : acheter un vélo cargo, est-ce vraiment économique ?).
Mais aussi de partir à la rencontre d’autres utilisateurs pour réaliser des interviews, ou encore de tester toutes sortes d’engins « sobres » qui pourraient apporter une vraie solution de transport (vélo couché, trottinette ou skate électrique, mono roue etc…)

Bref, y a vraiment de quoi faire ! Je vais donc vous laisser la dessus et me mettre tout de suite au boulot pour raconter la prochaine histoire 😉

Ciao !

6 commentaires sur “En 2019 je passe à la vitesse supérieure !

  1. Eh ben ça c’est du changement ! Je suis contente pour toi, d’autant plus car tu parles avec passion et t’engages dans un projet qui te fait vibrer et te fais sentir vivant… Sensation trop souvent oubliée ainsi que celle du sens dans le monde du travail d’aujourd’hui, peuplé de bullshit jobs, burn et bore-out. « Ben faut bien travailler »… Welcome de l’autre côté, où la prise de recul, la réappropriation du temps, le recentrage vers l’essentiel (ou sa recherche) passent en premier. Où l’expérimentation, le plaisir de la découverte et l’activation de ses talents sont permis. Ce n’est pas évident pour autant d’assumer chaque jour cette liberté face à notre société qui regarde d’un mauvais œil ces « chômeurs », comme tu le soulignes déjà… Mais peu importe, l’important est de suivre ta flamme et de t’éclater dans cette nouvelle voie ! Enjoy et profite à fond de ta petite famille (très contente aussi de lire que le plus dur est derrière vous) 🙂

    1. Merci pour ton commentaire !

      J’ai eu d’autres retours dans ce sens sur la partie liée au travail. Ça interpelle beaucoup !

      Après, le truc, c’est d’arriver à lier plaisir et rentabilité… parce que sans rentabilité, pas de revenu et donc rien dans l’assiette. C’est pas top sauf si tu veux faire un régime 🙂
      Comme il est expliqué dans l’article que j’ai partagé, le problème c’est que la société valorise et rémunère ces fameux « bullshit jobs » donc sans changement de société pas d’alternative.

      Mais en même temps, comme dit Cyril Dion (encore lui 🙂 ) dans son dernier livre, le travail accapare la majorité de notre temps, donc pour changer la société, il faut changer de travail !
      Exemple : si j’avais encore mon taf, j’aurais beau passer tout mon temps libre sur le blog pour promouvoir le vélo, mais la majorité de mon temps serait dédié à la promotion de la voiture via l’apprentissage du code.

      C’est le serpent qui se mords la queue…

      En tout cas, j’ai actuellement l’opportunité de suivre la voie de Cyril, je vais pas me priver 😉

      1. Oui je te rejoins là dessus. Malheureusement on est encore aux prémices des jobs qui payent avec du sens (sens qui est propre à chacun biensur…) pour être entrée un peu dans le domaine de l’economie sociale et solidaire, malheurement beaucoup de gens galèrent à se payer avec leurs projets… Les business model dans ce domaine sont encore fragiles mais il faut y croire et j’espère que dans quelques décennies ça ne sera plus une option « marginale ». On peut parler aussi du revenu universel comme l’évoque Cyril… En attendant, osons vivre en se rapprochant le plus possible de nos valeurs et restons optimistes pour la suite !

  2. Fėcilitations pour ces beaux projets! Sans aucun doute tu atteindras tes objectifs et ‘contamineras’ ton entourage et j’espère peut-être même une nation avec ton enthousiasme.
    Je vois beaucoup de monde à vélo dans la ville rose, des mamans et papas avec leurs enfants le matin direction l’école et d’autres qui se rendent à leur lieu de travail. Tu vas me demander « et toi c’est pour quand? ». J’essaye toujours de convaincre mon épouse que le vélo n’est pas dangereux et qu’il y a des pistes cyclables! En attendant je te lis, écoute et regarde avec grand plaisir et rêve parfois d’un monde sans voiture. Cela fait une vie que je prends les transports en commun donc un monde sans automobiles j’y crois.
    Meilleurs voeux pour cette aventure ocarGo! Prêt, feu, roulez!!

    1. Merci Mike !
      Il m’arrive parfois (souvent) d’imaginer un monde sans voiture. Réellement, je me pose, j’observe et j’imagine… Et je me dis on passe vraiment à côté de quelque chose. La vie serait vraiment plus douce, plus calme, plus belle ! Pour convaincre ta femme, dis-lui qu’en pratiquant le vélo, tu gagnes en espérance de vie (plusieurs études l’ont prouvé) ! Et si c’était si dangereux, je transporterais pas mes gosses en cargo 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *