Un petit nouveau est arrivé dans la famille !

Catégories Blog

Il y a quelques temps, un nouvel engin de transport a rejoint la famille, il est sobre et très économique. Cet engin, c’est une remorque !

Dans mon article « comment j’ai choisi mon vélo cargo » j’avais détaillé les différents types de vélo pouvant transporter des biens ou des personnes, mais je n’avais pas mentionné la solution la plus abordable pour passer le cap du transport à vélo, la remorque ! Et oui, il te suffit d’acheter une remorque, de la fixer à ton vélo et c’est parti pour l’aventure ! Bon dans les faits, c’est un peu plus compliqué que ça.

Pourquoi avoir acheté une remorque ?

Depuis peu, j’ai réussi à convaincre ma moitié de se mettre au vélo et j’en suis très fier ! Mais cela n’a pas été simple. En effet, quelques mois auparavant j’avais le droit à des répliques du genre : « jamais tu me verras sur un vélo », « y a pas moyen, ça fait trop mal au c… », « sympa ton délire, mais c’est pas pour moi » etc.. Bref c’était pas gagné !

Le changement ne s’est donc pas fait du jour au lendemain. J’ai d’abord réussi à l’enrôler dans une mini balade à vélo en famille, puis une suivante un peu plus longue et encore une autre. Elle y a pris goût et on a multiplié les déplacements à vélo durant l’été. On a pu partager de super moment en famille, et elle a pu voir que le vélo c’était sympa et très pratique. À la fin du mois d’août, elle était décidée à adopter le vélo comme mode de transport.

Bon, je pense que ce qui a fini de la convaincre c’est un autre aspect positif du vélo mais moins avouable, je le nomme l‘effet brûleur de graisse ! Et oui parce qu’à force de pédaler, même avec une assistance, on perd rapidement du poids. Et c’est sur moi qu’elle s’en est rendu compte. En effet, en l’espace de 3 mois j’avais perdu presque 5 kilos et pourtant j’étais déjà plutôt fin à la base.

Bien décidée à adopter le vélo, il lui fallait donc une solution pour transporter les enfants. Elle ne voulait pas prendre mon cargo, trop imposant à son goût et de toute façon très peu disponible car je l’emporte partout avec moi, ou plutôt, il m’emporte partout 🙂
Acheter un autre vélo cargo ? vu les tarifs, c’était un peu tôt et risqué de se lancer !

Une solution bien moins onéreuse nous est apparue, la remorque !

La remorque, une solution simple et économique

La décision a été prise très rapidement. bien plus vite que pour le choix de mon cargo ^^.
Après seulement 2 ou 3 jours de réflexion nous avons commandé la remorque Thule Coaster XT pour 300 €.
Ce modèle est très pratique, il se détache rapidement du vélo et peut se transformer en poussette, ce qui est un vrai plus pour faire ses courses par exemple. La remorque dispose d’ailleurs d’un espace de rangement prévu pour cela. Elle peut aussi se plier très rapidement pour être rangée ou transportée facilement. De plus, la marque Thule étant reconnue pour sa qualité, nous étions certain de faire un bon investissement et de ne pas mettre sur le marché un produit « jetable ».

Voici une courte vidéo de présentation de la remorque :

Bien sûr, il existe d’autres modèles moins chers, aux alentours de 150 €, et tu peux même obtenir une remorque pour à peine 50 € sur Leboncoin. Si c’est encore trop cher et que tu es bricoleur, tu peux fabriquer toi même un modèle rustique pour 3 fois rien. D’autres l’ont déjà fait avant et ils ont même créé un tuto sur le LowTech Lab.

Evidemment, il existe aussi des modèles plus chers, et même bien plus chers. J’ai pu voir un modèle à 1375 € chez Thule ! Avec cette remorque tu peux même tracter tes enfants sur les pistes de ski !

 

Sinon, aux alentours de 600 €, on trouve des remorques équipées de suspensions ce qui doit être plutôt confortable pour les balades en forêt.

Si tu es intéressé par l’achat d’une remorque, je te conseille de bien te renseigner sur le système de fixation pour savoir si celui-ci est bien compatible avec ton vélo. En effet, nous avons eu la mauvaise surprise de ne pas pouvoir fixer la remorque sur notre vélo de ville. J’ai du ressortir mon vieux RockRider à moitié rouillé pour pouvoir accrocher la remorque :/
Pour la photo on a tout de même gardé le vélo de ville, faut pas déconner 🙂

Avec un peu de bricolage, ou en cherchant bien on doit pouvoir fixer un adaptateur et régler ce problème. Mais comme on a dans l’idée de l’utiliser sur un vélo électrique, je ne me suis pas trop attardé sur le problème.

Mon premier retour d’expérience

C’est un tout petit retour d’expérience que je vais te faire car je n’ai parcouru que peu de kilomètres avec la remorque pour le moment.

Ma première impression a été une étonnante sensation de légèreté. À vide, on ne sent quasiment pas le poids de la remorque, on pourrait même l’oublier. À côté, mon cargo est un vrai paquebot 😉
Bien sûr, avec 2 gosses à l’intérieur, sans assistance électrique, on ne peut plus l’oublier ! Surtout au guidon d’un Rockrider des années 90.
Mais on peut tout à fait envisager de l’utiliser dans des déplacements quotidiens de courtes distances en modérant son allure. Bien sûr on peut aussi faire de longues balades avec mais il ne faudra pas avoir peur de transpirer un peu !

Niveau maniabilité j’ai aussi été agréablement surpris. Comme elle n’est pas si large, il est possible de se faufiler presque partout et de franchir de nombreux obstacles grâce à ses grandes roues. Attention toutefois lorsque vous passez entre des potelets. Comme vous n’avez pas de visibilité directe sur la remorque, il est difficile d’estimer l’encombrement, je vous conseille donc de passer doucement et bien au milieu, sinon vous risquez d’accrocher une roue et là, c’est le drame !

D’ailleurs, je dirais que c’est le principal désavantage de la remorque par rapport au cargo. Le fait qu’elle soit dissociée du vélo et à l’arrière n’est pas aussi rassurant que la caisse à l’avant de mon biporteur. Personnellement, je suis plus serein en ayant une visibilité sur les enfants au guidon de mon cargo.

Enfin, même si la maniabilité est plutôt bonne, cela ne vaut pas à mes yeux les sensations que procure la conduite d’un vélo cargo.

Mini conclusion

Si je devais apporter une conclusion après cette maigre expérience, je dirais que la remorque est parfaite pour se lancer grâce à son tarif attractif. Elle est aussi un bon investissement pour des usages plus occasionnels. Toutefois, pour avoir une solution de transport qui te suive partout et quotidiennement, je pense que l’achat d’un vélo cargo est plus approprié. D’autant plus que son prix élevé sera rapidement amorti. Prochainement, je parlerai des économies que tu vas pourvoir réaliser en passant au cargo.

Voilà mon premier retour. Maintenant je vais laisser la parole à la principale intéressée, Audrey.

Audrey, son retour d’expérience

Audrey : Je suis ravie de notre achat, grâce à cette remorque nous avons pu faire de belles balades. Les filles étaient bien installées derrières, de grands sourires pendus à leurs visages ! Tu parles.. elles avaient la bonne place les coquines, avancer sans effort tout en contemplant les beaux paysages que la nature nous offre pendant que maman pédalait, suait, souffrait par moment quand le dénivelé était trop important ! Je précise tout de même que je n’ai pas d’assistance électrique et que je roule avec le vieux Rockrider… c’est vraiment pas le top ! Mais j’ai tenu le coup et j’ai fait toutes ces sorties avec, car ça en valait vraiment la peine. Et puis petit bonus, on brûle les graisses tout en passant de bons moments ! Jackpot quoi !

Comme l’a expliqué JC un peu plus haut, la remorque est très légère et bien maniable. Mais le hic c’est qu’elle est située à l arrière du vélo donc pas de visibilité, et parfois j’ai peur de ne pas pouvoir passer avec, entre  deux obstacles, mais c’est tout de même rarement la cas !
Ah oui et pour reculer.. c’est la cata.. mon cerveau n’ y comprend rien. Je veux reculer à gauche mais la remorque est têtue et va de partout sauf là où je veux ! J’ai toujours rien compris au mouvement inversé ou je ne sais quoi. 😕

Pour le moment j’utilise le vélo surtout pour le loisir ou les petites courses, mais j’espère bientôt pouvoir chevaucher un vélo électrique et ainsi pouvoir l’utiliser quotidiennement ! Enfin, sauf sous la pluie, faut pas abuser quand même !
Et pourquoi pas, se projeter sur des trajets plus long, sur un beau voyage, partir à l’aventure sur les routes du monde pour le plus grand bonheur de mon chéri, eheh ! qui sait…

Comme disait Einstein : la vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre.
Alors tous en selle et en avant Guingamp ! youhouuuuuuu!! « 

JC : Prochaine étape, arriver à lui faire prendre le vélo même sous la pluie 😀

Fin

J’espère que cette présentation de la solution remorque t’aura intéressé. Je pense que je reviendrai sur le sujet avec un test plus poussé et pourquoi pas en vidéo… ou pas 🙂
D’ailleurs, je n’ai parlé dans cet article que des remorques pour le transport d’enfant. Mais il existe de très nombreux systèmes de remorquage permettant de transporter tout ce que tu veux ! En fait, c’est sûr, je reviendrai sur le sujet !

D’ici là, je te laisse avec des photos de mon magnifique Rockrider. Tu vas pouvoir te rendre compte de la performance de tracter une remorque avec ce vélo !

 

 

Ps : je tiens à préciser que lors des balades, je n’utilise pas l’assistance pour être au même niveau que le reste de la famille 😉

4 commentaires sur “Un petit nouveau est arrivé dans la famille !

  1. Yeahhhh !!! Bravo !! La famille velotte au complet, maintenant !!!
    Bravo Audrey de te lancer… avec le vieux Rockrider, c’est du mérite !!!
    Prochain achat… un « vrai » vélo pour tracter la remorque !! 😉

    Bons kilomètres à vous !
    Faites-vous plaisir au maXXXXimoum !!

    1. Je viens de me rendre compte que je n’avais pas répondu à ton commentaire :/
      2 mois après…
      Ça prouve bien que je ne suis pas assez actif sur le blog ! il va falloir remédier à cela.

      En tout cas merci pour ton message !
      Le vélo pour tracter la remorque devrait arriver en février 😉 J’espère qu’il va avaler les kilomètres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *